Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

Opération terroriste de Sidi Bouzid : 4 suspects écroués et 4 laissés en liberté

11

Le doyen des juges d’instruction près du « Pôle Judiciaire de lutte contre le terrorisme », saisi de l’affaire terroriste de Sidi Bouzid, a émis, lundi, des mandats de dépôt à l’encontre de quatre suspects, en garde à vue depuis le 30 avril dernier, a indiqué Sofiene Selliti, porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis et du Pôle judiciaire antiterroriste.

« Le ministère public a ordonné de transférer le dossier de l’affaire devant le Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, après expiration du délai légal de détention », a-t-il ajouté dans une déclaration à l’agence Tunis Afrique Presse, annonçant l’ouverture d’une information judiciaire contre 8 individus, dont 4 laissés en liberté (provisoire ?) sans autres précisions de mises en examen ou!

L’un des terroristes s’est fait exploser

« Un jihadiste lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) s’est fait exploser et un autre a été tué par les forces de l’ordre lors d’une opération antiterroriste en Tunisie », a annoncé la Garde nationale.

L’opération sécuritaire qui a eu lieu le 30 avril dernier à Sidi Bouzid, s’est soldée par la mort de deux terroristes et l’arrestation de quatre autres.

« Nous avons abattu deux d’entre eux », a-t-il déclaré le porte-parole de la Garde Nationale, Khalifa Chibani. « Il s’agit d’une opération de la Garde nationale (gendarmerie, ndlr), qui a lancé l’assaut contre un groupe terroriste », a-t-il ajouté.

Selon un correspondant de l’AFP sur place, les forces de l’ordre encerclaient une maison dans le quartier de Ouled Chebli, à l’entrée sud de la ville de Sidi Bouzid, et des coups de feu étaient entendus de manière sporadique.

Depuis 2011, date de la chute de l’ex dictateur Ben Ali, la Tunisie fait face à l’essor d’une mouvance jihadiste responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats, de gendarmes, de policiers, de touristes mais aussi des civils. Les autorités affirment avoir fait « des pas très importants dans la guerre contre le terrorisme » mais appellent toujours à la vigilance, et des démantèlements de cellules jihadistes sont régulièrement annoncés.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires