Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

VIDEO. Vanessa Burggraf en flagrant délit de « fake news »

Capture vidéo

Samedi soir, sur le plateau de Laurent Ruquier « On n’est pas couché », Najat Vallaud-Belkacem a été accusée par la journaliste Vanessa Burggraf d’avoir mené une réforme de l’orthographe! Ce qui est absolument faux.

Vanessa Burggraf était visiblement mal préparé à cette interview.

La chroniqueuse s’est illustrée en relayant une fausse information sur une prétendue réforme de l’orthographe menée par Najat Vallaud-Belkacem lorsqu’elle était ministre de l’Education.

« C’est une fake news, vous vous rendez compte ? ». Face à l’ancienne ministre, la journaliste s’emporte. « C’est une catastrophe aujourd’hui, les enfants avec l’orthographe. Un enfant sur quatre ne sait pas lire et écrire à l’entrée en 6e », peste Burggraf, qui enchaîne : « La réforme de l’orthographe, ça m’a atterré ! »

Stupeur chez Najat Vallaud-Belkacem, qui ne peut réprimer un fou rire nerveux. « Vanessa, Vanessa ! Je n’ai jamais mené de réforme de l’orthographe. C’est une fake news ! Vous vous rendez compte ? », rétorque l’ancienne patronne de la rue de Grenelle, sous le choc.

« Vous êtes journaliste et vous relayez ça ? ». Pour justifier ses propos, la journaliste cite l’exemple des dictées réalisées dans l’école de sa propre fille, dans lesquelles les professeurs suppriment les tirets ou demandent à ce que « oignon » soit écrit « ognon ».

L’ancienne ministre veut couper court. « Je n’en rajoute pas, je ne veux pas vous mettre en difficulté. On va oublier cette discussion », s’agace-t-elle.

Mais Vanessa Burggraf enchaîne : « Donc tout ça, c’était un mensonge ? » « Mais évidemment ! », riposte Najat Vallaud-Belkacem. « Tout comme je n’ai pas imposé l’apprentissage obligatoire de l’arabe au CP ! Vous y avez aussi cru ? », se fâche-t-elle.

L’ancienne ministre ne tient plus : « Ça fait trois ans que je suis sujette à tous les fake news, à tous les mensonges, toutes les insanités de la terre. Et vous, vous êtes journaliste, et vous tombez dedans, et vous relayez ça ! Mais vous comprenez que je suis furieuse ! »

« Ça n’engage que moi ». Face à cette saillie de l’ancienne ministre de l’Education nationale, Burggraf persiste et signe : « Donc tout le monde ne raconte que des bêtises, tous les journalistes de la place de Paris sont des cons ? J’avais des dictées à faire à ma fille, il y avait la réforme de l’orthographe, et j’étais atterrée. Ça n’engage que moi ».

Le ministère effectivement pas responsable. Pour rappel, la réforme de l’orthographe avait créé la polémique au début de l’année 2016, car elle prévoyait de proposer deux orthographes pour un peu plus de 2.000 mots. Mais cette réforme avait été votée par l’Académie nationale… en 1990. Le ministère de l’Education nationale, dirigé par Najat Vallaud-Belkacem, n’était donc pas responsable de son application.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus