Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

VIDEO. Tunisie – En prison pour un baiser

- Publicité -

- Publicité -

Nessim Ouadi, Franco-Algérien de 33 ans, a été condamné à quatre mois et demi de prison ferme pour atteinte à la pudeur, atteinte aux bonnes mœurs, outrage à fonctionnaire public, état d’ébriété et refus d’obtempérer. Les faits remontent au 29 septembre.

Nessim Ouadi avait pris une bière avec sa petite amie tunisienne, à Gammarth, avant de s’arrêter en voiture sur le bord d’une route touristique au nord de Tunis. Des policiers les ont contrôlés alors qu’ils étaient vraisemblablement en train de s’embrasser.

« Embrasser, ce n’est pas grave »

Le ton est monté entre les policiers et le couple, comme le raconte une amie de la femme arrêtée et condamnée à trois mois de prison ferme.

« Elle a essayé de maîtriser la situation et de discuter calmement. Et surtout, face à elle, la police était agressive, hurlait et les insultait », relate Karima Bouraoui.

Un choc pour la mère de Nessim Ouadi, bouleversée, qui réside en France : « Embrasser sa copine, ce n’est pas grave, il n’a pas commis de meurtre ». Leur sort a déclenché des réactions de solidarité sur les réseaux sociaux.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires