Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

France: Une tunisienne accuse un ambassadeur de kidnapping (vidéo)

La justice française a ouvert vendredi une instruction visant l’ambassadeur de Palestine au Sénégal, Safwat Ibraghith, accusé par sa femme, avec qui il est en instance de divorce, d’avoir enlevé leurs trois enfants à Dakar.

Il est reproché à M. Ibraghith des faits de soustraction de mineurs par ascendants et non-représentation d’enfants, a précisé le parquet de Nanterre, en banlieue de Paris. Aucun mandat d’arrêt n’a été émis à son encontre.

Faiza Kachad, qui habite en France, accuse son mari de ne pas lui avoir rendu leurs enfants le 1er août alors qu’elle était censée les récupérer. « Mon mari a kidnappé mes enfants et ils sont séquestrés depuis le 7 septembre… Ni école, ni visite, ni sortie », écrit-elle dans une lettre communiquée à l’AFP.

Les enfants, dont Mme Kachad a la garde, devaient séjourner avec leur père au Sénégal du 1er juillet au 1er août, date à l’issue de laquelle M. Ibraghith a refusé de les renvoyer en France. Le 2 août, Feiza Kachad a donc déposé plainte contre Safwat Ibraghith pour enlèvement.

Un référé, procédure d’urgence, a également été déposé par l’avocate de Mme Kachad, Me Laurence Léger, conduisant un juge aux affaires familiales de Nanterre à fixer, le 29 août, la résidence permanente des trois enfants âgés de 5, 8 et 10 ans chez leur mère, à Clamart, en banlieue parisienne.

Mme Kachad s’est ensuite rendue au Sénégal pour tenter de récupérer ses enfants mais elle assure en avoir été empêchée par les services de sécurité de son mari. « Tant que mes enfants sont dans les locaux de l’ambassade on ne peut rien faire en raison de l’immunité diplomatique dont bénéficie Safwat Ibraghith, » déplore la mère de famille de 41 ans.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More