Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

Tunisie Un vaste trafic de visas dans tout le Maghreb, une enquête en cours

9

Selon Middle East Monitor, l’UE craint des activités illégales sur les pratiques de délivrance des visas Schengen en Tunisie, en Algérie et au Maroc, où tout visa Schengen délivré ces derniers mois pour les citoyens de ces pays fait l’objet d’enquêtes de l’UE.

À ce stade, on soupçonne qu’un réseau de médiateurs délictueux collaborant avec leurs propres connexions, des fonctionnaires consulaires locaux travaillant aux ambassades et consulats des pays de l’union, pour délivrer des visas Schengen pour ces ressortissants.

La suspicion a été soulevée depuis que l’ UE a obtenu la preuve de la corruption dans ces trois pays. Les nouveaux demandeurs affirment ne plus pouvoir obtenir de visa. Un tel manque est censé être le résultat d’accords clandestins entre les représentants de l’ambassade et des médiateurs délictueux en leur vendant des visas disponibles en échange d’argent.

Lors de cette enquête l’UE examinera si les critères d’attribution des visas ont été remplis par les candidats qui l’ont déjà reçu au cours de l’année dernière. En particulier les documents bancaires soumis lors de la demande de visa, montrant la capacité du candidat à couvrir les frais de logement et de séjour.

Selon les mêmes sources, l’enquête européenne est survenue après qu’un scandale a éclaté concernant la manipulation aux centres d’octroi de visas Schengen, y compris chez « TLS Contact » en Algérie et l’existence d’informations parvenues à l’Union européenne concernant une manipulation majeure.

« Un processus délictueux d’octroi de visas dans les pays du Maghreb, impliquant des fonctionnaires consulaires, à savoir des Marocains et d’autres de nationalité européenne, » précise Middle East Monitor.

Les sources ont ajouté que ce scandale était derrière l’annonce de l’ambassade de France en Algérie de sa décision de résilier son contrat avec « TLS CONTACT ». Il sera également remplacé par un autre centre au début de l’année prochaine en raison des manipulations découvertes par les citoyens qui ont envoyé leurs dossiers de demande de visa, mais n’ont pas pu obtenir de rendez-vous en raison d’un problème de saturation. Il a été découvert que les dates de dépôt des demandes étaient vendues d’une manière frauduleuse et pour des montants considérables.

Récemment, Xavier Driencourt, l’ambassadeur de France en Algérie a insisté pour que le problème de l’octroi de visas aux Algériens soit résolu fin 2017. Le diplomate a confirmé que ses départements d’ambassade ont accordé plus de 400.000 visas Schengen aux Algériens.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires