Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Vidéo. La démission de Hariri a été forcée par les Saoudiens

Dans un discours attendu au lendemain de la démission surprise du Premier ministre libanais, Saad Hariri, et annoncée depuis Riyad, en Arabie saoudite.

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a critiqué la manière avec laquelle le chef du gouvernement a fait son annonce.

« Personne ne comprend ce qui s’est passé ces derniers jours, alors que M. Hariri s’était montré optimiste avant sa visite à Riyad », a affirmé Hassan Nasrallah.

« Cette démission a été forcée et Saad Hariri n’est pas maître de sa décision », a-t-il ajouté. « Pourquoi n’a-t-il pas annoncé son départ à partir du Liban ? Même son discours était pré-enregistré », a encore dit le chef du Hezbollah. « Le texte a été écrit pas les Saoudiens, c’est clair ».

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus