Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Libération conditionnelle pour la Palestinienne Nour Tamimi

43

La jeune Palestinienne Nour Tamimi, 20 ans, poursuivie pour avoir frappé avec sa cousine Ahed deux soldats israéliens en Cisjordanie, a été relâchée, vendredi 5 janvier 2018, après le paiement d’une caution de 5.000 shekels (1.200 euros) et le rejet par un tribunal militaire israélien d’un appel du procureur contre sa libération.

Un garant s’est en outre engagé à ce qu’elle comparaisse devant le tribunal à partir du 12 février, a affirmé son avocate Gaby Lasky à l’AFP. Nour Tamimi a été soumise à un contrôle judiciaire, elle doit se présenter à un commissariat de police israélien tous les vendredis à midi.

Le tribunal militaire Israéliens avait retenu lundi 12 chefs d’inculpation contre Ahed Tamimi et cinq contre sa mère, Nariman. Toutes les deux demeureront en détention au moins jusqu’au 8 janvier, date d’une nouvelle audience.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More