Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Inondations et crues: la France et Paris ont les pieds dans l’eau

Le Rhin pourrait sortir de son lit, la Seine déborde à Paris, des champs inondés, des maisons les pieds dans l’eau: crues et inondations menaçaient mardi en France, contraignant les autorités à prendre des mesures notamment à Paris et Strasbourg (est).

Vingt-six départements, dont Paris, ont été placés en vigilance orange pour risque de crues par Météo France, un niveau d’alerte appelant les habitants « à être très vigilants face à des phénomènes dangereux ».

A Paris, où la Seine a envahi les berges, le niveau devrait atteindre d’ici à la fin de la semaine un pic de 6,10 mètres, selon divers services de l’État. Mardi midi, le niveau a été mesuré à 4,90 m au pont d’Austerlitz, selon la mairie.

En juin 2016, la crue avait atteint 6,10 mètres, son plus haut niveau depuis 30 ans dans la capitale, forçant le musée du Louvre à évacuer des oeuvres d’art et d’autres sites comme le musée d’Orsay à fermer.

En prévision de la montée des eaux, les autorités ont annoncé la fermeture d’une ligne de RER mercredi dans la capitale, au moins jusqu’à vendredi.

La maire de Paris, Anne Hidalgo a réuni mardi la « cellule de crise » de la Ville, avec les opérateurs concernés (eau, électricité, transports…).

Mais davantage qu’à Paris, « c’est surtout en amont » et aval que les conséquences pourraient être plus dommageables, selon Jean-Marc Dolmière, adjoint au directeur de l’organisme de suivi des cours d’eau Vigicrues.

Ailleurs en France, surtout dans l’est, les crues ont également provoqué des perturbations.

Une crue « modérée » était en cours sur le Rhône en aval de Lyon (centre-est). Dans le nord-est, « les niveaux demeurent élevés sur de nombreux cours d’eau, en particulier sur la Meuse et le Rhin » et l’Ognon connaît également une crue significative.

Dans l’Est, la navigation sur le Rhin était arrêtée mardi, a indiqué la préfecture. Selon Vigicrues, la hauteur du Rhin était monté à 4,82 mètres, au niveau de la station hydrométrique de Kehl-Kronenhof, du côté allemand du Rhin juste en face de Strasbourg.

La crue, provoquée par les pluies et la fonte des neiges, a contraint mardi les autorités à remplir un polder de 600 ha au sud de Strasbourg, pour retenir les eaux.

A Sochaux, également dans l’Est, l’usine du constructeur automobile PSA devait rester à l’arrêt mardi après-midi à cause de l’inondation de l’un de ses sous-traitants locaux.

Cet arrêt représente une perte de production de 900 véhicules et met environ 1.800 salariés au repos forcé, a expliqué à l’AFP Eric Peultier, secrétaire (FO) du comité d’établissement.

Dans les Alpes, où les fortes précipitations se combinent à la fonte des neiges sur les massifs, plusieurs communes ont gardé leurs écoles fermées mardi.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.