Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Air France secouée par une grève : « Pas de pognon, pas d’avion »

46

La moitié des vols long-courriers d’Air France ont été annulés jeudi en raison d’une grève des pilotes, hôtesses, stewards et personnels au sol qui réclament leur « part du gâteau » en manifestant pour une augmentation générale de 6%.

« Pas de pognon, pas d’avion », ont scandé les manifestants réunis devant le siège de la compagnie à Roissy, au nord de Paris, où ils étaient environ 750 à se rassembler en gilets fluo ou en uniforme, dans le calme et sous une nuée de drapeaux syndicaux, a constaté une journaliste de l’AFP.

« Non aux salaires low-cost » ou encore « Nous voulons notre part du gâteau », pouvait-on lire sur leurs pancartes, alors que la direction propose 1% d’augmentation des salaires.

Air France a prévu d’assurer au total « 75% de son programme ». Dans le détail, 50% des vols long-courriers au départ de Paris ont été maintenus, 75% des moyen-courriers au départ et vers Paris Charles-de-Gaulle et 85% des court-courriers.

La direction estime le taux de grévistes à 28%. Selon une source interne, il est de 33% pour les pilotes, 37% pour les PNC (hôtesses et stewards) et 26% au sol.

A l’aéroport de Roissy, une famille russe en partance pour Munich se plaignait d’avoir reçu plusieurs mails contradictoires d’Air France: « le premier nous disait que notre vol était annulé, le deuxième qu’il était maintenu, le troisième qu’il était retardé », a dit Elina Sigdel.

A l’origine du mécontentement, la revalorisation salariale appliquée en 2018, d’1%, que les syndicats qualifient d’aumône.

Accepté par deux syndicats minoritaires (CFE-CGC et CFDT), le texte a été invalidé par une majorité de syndicats, puis mis en oeuvre de manière unilatérale par la direction.

A l’heure où les comptes d’Air France s’améliorent, les efforts fournis par les salariés lors des précédents plans de restructuration (baisse d’effectifs, perte de jours de congés, etc.) doivent être récompensés, estime l’intersyndicale.

« Pendant des années, la direction a bloqué nos salaires à cause de la crise », a expliqué à l’AFP Stéphane Pérez, délégué du syndicat FO au sol. « Aujourd’hui ils ont fait 1,5 milliard de bénéfices et nous proposent juste 1% d’augmentation générale ».

Le groupe Air France-KLM a affiché un bénéfice d’exploitation en hausse de 42% pour 2017 à 1,488 milliard d’euros, dont 588 millions d’euros pour la partie française.

« Si nos résultats se sont améliorés », ils restent « significativement en dessous de ceux de nos compétiteurs », a relevé mercredi le directeur général d’Air France, Franck Terner. Une hausse salariale de 6%, que la compagnie chiffre à 240 millions d’euros, serait pour lui « déraisonnable et irréaliste ».

L’intersyndicale, qui se réunira vendredi, brandit déjà la « menace d’un mouvement plus dur si la direction s’entête ».

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More