Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

La ministre du tourisme rencontre les grands patrons du Tourisme mondial

76

La ministre du Tourisme et de l’artisanat, Selma Elloumi Rekik, a rencontré, mercredi, le président du directoire du voyagiste allemand TUI, numéro un mondial du tourisme ainsi que le directeur général principal du Groupe britannique Thomas Cook, M. Peter Fankhauser.

Cette réunion s’est déroulée en marge du salon annuel du Tourisme International (ITB), de Berlin en Allemagne.

Les deux groupes espèrent atteindre un niveau record en Tunisie en 2018, alors que le pays fait figure de stabilité dans la région.

« L’Afrique du nord revient en force. Nous répondons à une forte demande des clients notamment sur la Tunisie, par une augmentation très significative de notre offre sur cette destination, avec six clubs Lookea et Marmara, dont quatre nouveautés », a indiqué jeudi à l’AFP Pascal de Izaguirre, PDG de TUI France.

« Il y a une croissance incroyable à deux chiffres sur la Tunisie et le Maroc », a renchéri Serge Laurens, directeur marketing de TUI France (qui regroupe les marques Marmara, Lookea, Nouvelles Frontières, Passion des Iles) lors de la présentation des offres du voyagiste pour la saison d’été.

Le voyagiste britannique Thomas Cook a repris le 13 février de cette année ses vols vers la Tunisie, près de trois ans après l’attaque qui a fait des dizaines de morts, dont une trentaine de Britanniques, sur une plage de Sousse, en juin 2015.

Source d’emplois et de devises pour le pays, le tourisme a fortement souffert depuis 2015, année marquée par deux attentats meurtriers ayant visé des étrangers, l’un au musée du Bardo à Tunis, l’autre dans la station balnéaire. Le premier avait fait 21 morts, le second 39.

Le tourisme représente 8% du PIB de la Tunisie et ces attaques ont largement contribué à aggraver la crise économique qui a commencé en 2011.

Dans la foulée de l’attentat de Sousse revendiqué par le groupe Etat islamique, Londres avait recommandé à ses ressortissants de ne plus se rendre en Tunisie, conduisant les principaux tour-opérateurs à n’y plus proposer de voyages.

Le Foreign Office a assoupli sa position l’année dernière et TUI Group, avec lequel voyageaient les victimes britanniques de l’attaque de 2015, a annoncé qu’il retournerait en Tunisie au mois de mai.

Dans une interview accordée au mois de février à la BBC, le directeur général de Thomas Cook, Peter Fankhauser, a assuré que toutes les précautions avaient été prises pour assurer la sécurité des touristes qui souhaitent se rendre en Tunisie. « Ce serait idiot de ma part de dire qu’une destination est sûre à 100% mais ce que je peux dire, c’est que nous avons pris notre temps pour prendre la décision de préparer notre offre », a-t-il dit.

Le chiffre d’affaires généré par le tourisme a augmenté de 15,7% à 150 millions de dinars (51 millions d’euros) en janvier, par rapport à janvier 2017, selon des données de la banque centrale tunisienne. Le directeur général de l’Office national du tourisme espère que le retour de Thomas Cook dans le pays inciterait d’autres Européens à y revenir aussi.

Le nombre de touristes venus en Tunisie a progressé de 23% en 2017, grâce notamment à l’afflux d’une clientèle russe et algérienne.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.