Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Attentat en France: décès du gendarme qui avait remplacé des otages

110

Paris – L’officier de gendarmerie qui s’était livré en échange de la libération d’otages lors d’attaques dans le sud-ouest de la France au nom du groupe Etat islamique est mort, a annoncé samedi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

« Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice », a écrit sur son compte Twitter le ministre français.

« Le coeur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons gendarmes », ajoute-t-il.

Cet officier de 45 ans, marié, sans enfant, avait été grièvement blessé par l’auteur des attaques, Redouane Lakdim.

Le président Emmanuel Macron avait particulièrement salué vendredi le « courage de l’officier supérieur de la gendarmerie, qui s’est porté volontaire pour se substituer aux autres otages et qui a été très grièvement blessé ».

« Ce gendarme a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays », avait ajouté M. Macron.

Le décès de cet officier porte le bilan à quatre morts les attaques menées par Redouane Lakdim, un Français d’origine marocaine de 25 ans fiché pour radicalisation islamiste, vendredi à Carcassonne et à Trèbes, dans le sud-ouest de la France. L’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre. Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué ces nouvelles attaques en France.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.