Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Attentat en France: décès du gendarme qui avait remplacé des otages

116

Paris – L’officier de gendarmerie qui s’était livré en échange de la libération d’otages lors d’attaques dans le sud-ouest de la France au nom du groupe Etat islamique est mort, a annoncé samedi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

« Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice », a écrit sur son compte Twitter le ministre français.

« Le coeur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons gendarmes », ajoute-t-il.

Cet officier de 45 ans, marié, sans enfant, avait été grièvement blessé par l’auteur des attaques, Redouane Lakdim.

Le président Emmanuel Macron avait particulièrement salué vendredi le « courage de l’officier supérieur de la gendarmerie, qui s’est porté volontaire pour se substituer aux autres otages et qui a été très grièvement blessé ».

« Ce gendarme a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays », avait ajouté M. Macron.

Le décès de cet officier porte le bilan à quatre morts les attaques menées par Redouane Lakdim, un Français d’origine marocaine de 25 ans fiché pour radicalisation islamiste, vendredi à Carcassonne et à Trèbes, dans le sud-ouest de la France. L’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre. Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué ces nouvelles attaques en France.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More