Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Tunisie: le ministre de l’Intérieur limogé en pleine controverse migratoire

103

Le ministre de l’Intérieur tunisien Lotfi Brahem a été limogé et sera remplacé, par intérim, par le ministre de la Justice Ghazi Jribi, ont annoncé mercredi les services du chef du gouvernement.

Cette décision intervient en pleine controverse après la mort, dans la nuit de samedi à dimanche, de plusieurs dizaines de migrants –en majorité des Tunisiens- au large de Kerkennah (est).

Le texte officiel ne fournit aucune précision sur le motif de ce limogeage, décidé à la suite d’une rencontre entre le Premier ministre Youssef Chahed et le président Béji Caïd Essebsi.

Selon des sources proches du gouvernement interrogées par l’AFP, MM. Chahed et Brahem entretenaient des relations fraîches et ce limogeage était attendu, surtout après le drame de Kerkennah, l’un des pires depuis le début de l’année avec un bilan d’au moins 66 migrants morts noyés.

Mercredi matin, M. Brahem avait décidé de limoger des responsables sécuritaires, sur la base d' »investigations préliminaires » faisant apparaître qu’ils avaient failli à leur devoir, « de façon directe ou indirecte », dans le cadre de ce naufrage, selon le ministère de l’Intérieur.

Ce sont, au total, dix responsable de la sûreté nationale et de la garde nationale (gendarmerie) qui ont été limogés, dont les directeurs de la sûreté nationale et de l’unité des gardes-côtes de Kerkennah, ainsi que celui de la garde nationale à Sfax.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More