Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Vol de bagages : les personnes reconnues coupables sont écrouées

118

« Les personnes reconnues coupables dans le vol des effets des voyageurs à l’aéroport de Tunis-Carthage sont actuellement écrouées à la prison », a précisé mercredi le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, Sofiène Selliti.

Cette précision intervient en réaction aux informations relayées par les médias selon lesquelles la justice a libéré les employés de l’aéroport de Tunis-Carthage impliqués dans le vol des effets personnels des voyageurs pour insignifiance des objets volés.

« Ni la magistrature assise ni le ministère public n’a employé le concept d’insignifiance des objets volés dans le traitement des dossiers judiciaires », a-t-il souligné, faisant remarquer que « ce concept ne fait pas partie du lexique juridique de la loi pénale tunisienne ».

« Tout auteur de vol est puni par la loi, abstraction faite de l’importance ou de l’insignifiance des objets volés », a-t-il encore affirmé à l’agence Tunis Afrique Presse.

Dès le début de l’année 2018, une seule plainte a été déposée devant la Justice et le ministère public de Tunis pour vol des effets des voyageurs à l’aéroport de Tunis-Carthage.

Selon M. Selliti, le coupable dans cette affaire a été condamné à 6 mois de prison. Auditionné le 4 juin 2018 par la Commission parlementaire des affaires des Tunisiens à l’étranger, le ministre du Transport, Radhouane Ayara avait déclaré que tous les employés des aéroports tunisiens impliqués dans le vol des effets des voyageurs ont été livrés à la justice.

Il avait également indiqué que les accusations portées contre eux ne sont souvent pas assimilées à un crime et que la justice les a libérés pour insignifiance des objets volés.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More