Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Vidéo. 17 morts dans le naufrage d’un bateau sur un lac du Missouri

Le capitaine d’un bateau amphibie de tourisme, dont le naufrage a fait 17 morts en juillet sur un lac du Missouri, avait bien donné aux passagers des explications sur les gilets de sauvetage avant d’entrer dans l’eau, selon les enquêteurs.

Le Bureau national de la sécurité dans les transports (NTSB) a indiqué avoir achevé l’examen préliminaire d’une vidéo numérique enregistrée par le système embarqué sur le « duck boat » (bateau canard) qui a sombré le 19 juillet dans le lac de Table Rock lors d’une tempête.

Il transportait 29 passagers et deux membres d’équipage. Dix-sept personnes sont mortes.

Tia Coleman, l’une des survivantes qui a perdu neuf membres de sa famille, avait affirmé que le capitaine n’avait informé les passagers des mesures de sécurité qu’une fois que le bateau naviguait, et qu’il avait précisé qu’ils « n’auraient pas besoin des gilets de sauvetage ».

« Lorsqu’il a été temps de les attraper, il était trop tard et je pense que beaucoup de gens auraient pu être épargnés », a-t-elle dit sur la chaine Fox59.

D’après la chronologie composée grâce à la vidéo et rendue publique vendredi, le capitaine a informé les passagers à environ 18h50, avant d’entrer dans l’eau.

« Ce briefing a comporté une localisation des sorties de secours ainsi qu’une localisation des gilets de sauvetage. Le capitaine a ensuite fait la démonstration de la façon d’utiliser un gilet de sauvetage et a pointé l’emplacement des bouées de secours », a relevé le NTSB.

« L’eau semblait calme lorsque le duck boat a commencé à voguer », a-t-il poursuivi. Une mise en garde météo avait été diffusée 25 minutes plus tôt. Selon le NTSB, les vents se sont renforcés aux environs de 19H00 ce qui a incité le pilote du navire –le second membre d’équipage– à abaisser des rideaux de plastique transparent sur le pourtour du bateau. Cette personne est décédée dans le naufrage mais le capitaine a survécu.

Dans les dernières minutes d’enregistrement, « de l’eau entre occasionnellement à l’intérieur du compartiment passager du véhicule », a expliqué le NTSB, précisant « qu’aucune conclusion ne peut être tirée sur les causes de l’accident avec ces éléments préliminaires ».

Le bateau s’est échoué à 25 mètres de profondeur dans ce lac artificiel situé dans le sud du Missouri, à la frontière avec l’Arkansas, très prisé des touristes. Des vents atteignant 119 km/h ont été enregistrés.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More