Tunis Tribune
Bienvenue sur le site franco-tunisien Tunis Tribune

Attentat déjoué à la bombe biologique en Allemagne: deux arrestations en Tunisie

1 025

Deux hommes, soupçonnés de liens avec le Tunisien Seif Allah H., auteur de l’attentat déjoué à la bombe biologique en Allemagne, ont été arrêtés en Tunisie, a indiqué vendredi le ministère de l’Intérieur.

« Ces deux hommes sont en relation avec un Tunisien résidant en Allemagne, auteur de l’attentat à la bombe déjoué en Allemagne », a précisé à l’AFP le porte-parole du ministère Sofiène Zaag.

Actuellement en détention en Allemagne, Seif Allah H. est soupçonné d’avoir voulu fabriquer une « bombe biologique à base de ricine », un poison d’origine végétale très violent, 6.000 fois plus puissant que le cyanure.

Les autorités allemandes ont annoncé le 20 juin avoir déjoué un attentat à « la bombe biologique » à la suite de l’interpellation d’un Tunisien, un projet sans précédent dans ce pays qui reste sous la menace d’attaques jihadistes.

Le 24 juillet, son épouse, une Allemande de 42 ans, a été interpelée à son tour pour son rôle présumé dans la préparation de l’attaque.

Deux jours après, la justice tunisienne a émis un mandat d’arrêt contre deux « terroristes en relation » avec Seif Allah H., a indiqué vendredi M. Zaag à l’AFP.

Le porte-parole du pôle antiterroriste, Sofiène Sliti a confirmé à l’AFP l’arrestation de ces deux hommes après leur comparution devant un juge.

Les recherches ont révélé que l’un de ces deux suspects s’était mis d’accord avec Seif Allah H. « pour commettre simultanément en Tunisie et en Allemagne deux attentats à la bombe artisanale », a-t-il ajouté.

La deuxième personne était chargée de préparer un faux passeport à Seif Allah H. pour lui faciliter la fuite vers d’autres pays européens, selon le ministère de l’Intérieur.

La police Allemande avait découvert dans l’appartement du Seif Allah H. et son épouse plus de 3.000 graines de ricine et 84 milligrammes de ricine, 950 grammes de poudre pyrotechnique, deux bouteilles de liquide inflammable, des fils soudés à des ampoules et 240 billes de métal.

Selon les autorités allemandes, Seif Allah H. a tenté sans succès à deux reprises de se rendre en Syrie via la Turquie en 2017, probablement pour rejoindre le groupe Etat islamique et il était en contact avec la mouvance islamiste.

L’Allemagne est en alerte en raison de plusieurs attaques jihadistes perpétrées ou envisagées dans le pays ces dernières années.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams

Get real time updates directly on you device, subscribe now.