Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Erdogan défend le don d’un Boeing 747 à la Turquie par le Qatar

- Publicité -

- Publicité -

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a défendu, face à des critiques de l’opposition, le don par le Qatar à la Turquie d’un Jumbo Jet, dans des propos reproduits lundi par la presse. Les médias avaient rapporté durant le weekend que la présidence turque s’était dotée d’un nouvel avion, un Boeing 747-8, offert par le Qatar, un cadeau qui a suscité des critiques de l’opposition.

L’avion doit encore être peint avant d’être utilisé. La Maison Blanche avait signé en février pour acquérir deux avions du même modèle pour l’Air Force One.

« Le Qatar vendait cet avion (…) Nous nous y sommes intéressés. En apprenant cela, l’émir nous l’a offert, en disant : Je ne peux prendre de l’argent de la Turquie, je l’offre à la Turquie », a déclaré M. Erdogan, cité par le quotidien Hürriyet.

« Cet avion ne m’appartient pas, il appartient à l’Etat turc », a-t-il insisté, parlant à des journalistes dans l’avion qui le ramenait d’Azerbaïdjan samedi.

Le chef du principal parti d’opposition, Kemal Kiliçdaroglu, s’est insurgé lundi contre ce don qatari, estimant que « l’Etat de la République de Turquie ne doit pas se réduire à accepter un avion offert par un cheikh ». « Si c’est une propriété de l’Etat, que les citoyens montent à bord. Est-ce qu’un citoyen peut monter à bord ? Non », a-t-il ajouté lors d’une intervention télévisée, appelant M. Erdogan a rendre cet avion » »ultra-luxueux dès demain matin ».

Ankara et Doha ont noué d’étroites relations ces dernières années et le Qatar a notamment promis récemment à la Turquie un programme d’investissements à hauteur de 15 milliards de dollars pour soutenir son économie affaiblie.

La Turquie a apporté un soutien marqué au Qatar en 2017 quand ce petit mais richissime émirat gazier a été soumis à un boycott de ses voisins du Golfe emmenés par l’Arabie saoudite, qui lui reprochent ses liens avec des groupes islamistes, dont la confrérie des Frères musulmans, et de ne pas prendre suffisamment ses distances avec l’Iran.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires