Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

Cirque Ammar est toujours vivant, hélas, il ne fait plus rire personne !

191

Je me suis payé deux heures de supplices à écouter les députés parler de je ne sais quoi. Chacun avait mis son costume de sortie et son vocabulaire de circonstance. Il y avait les lécheurs confirmés, les apprentis-lécheurs, les hypocrites galonnés, les petits hypocrites, les profiteurs notoires, les aspirants profiteurs et quelques députés sérieux perdus dans le vacarme d’une séance inutile pour confirmer un chef de gouvernement revanchard mais qui n’aura jamais les coudes franches pour gouverner et imposer une vraie politique de développement et de progrès.

La politique en Tunisie est descendue très bas et toute la noblesse de l’engagement pour le bien commun s’est évaporée dans les calculs, les règlement de compte et le positionnement par rapport aux futures échéances électorales.

On ne va plus au parlement pour servir son pays mais pour profiter de sa position, s’enrichir, enrichir les siens et accessoirement pour distribuer du populisme et de l’insolence.

Certains représentants du peuple sont carrément des bandits qui profitent de l’immunité parlementaire pour fructifier des commerces illégaux, éterniser des pratiques sombres de favoritisme et de copinage ou pour éterniser un népotisme désastreux qui a fait tant de ravage dans le pays.

Et on parle, on radote et on dit n’importe quoi puis on reprend les basses besognes dans une jungle où la loi n’est pas respectée et la justice n’est que mirage et illusion.

Ce parlement est à enterrer. Il ne sert qu’à nous empêcher de vivre! Et la voix de Abdelfattah Mourou dirigeant les débats tel un vendeur-démonstrateur de sous-vêtements dans une foire, ne fait que rajouter de l’angoisse et de l’inquiétude au quotidien du tunisien qui a perdu tout espoir en ses dirigeants! Ammar est mort mais son cirque est toujours vivant, un cirque, hélas, qui ne fait rire personne!

Par Ali Gannoun, Universitaire

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires