Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

La France en alerte maximale face au mouvement Gilets Jaunes

214

La France est en alerte maximale, la veille d’un nouveau samedi à haut risque du mouvement de contestation « Gilets Jaunes », acte 4, selon plusieurs médias français.

« Ces trois dernières semaines ont fait naître un monstre qui a échappé à ses géniteurs », a alerté ce vendredi le ministre de l’Intérieur français, Christophe Castaner. « Tout laisse à penser que des éléments radicaux, des factieux, vont à nouveau tenter de se mobiliser », a-t-il souligné.

Face au risque d’une nouvelle explosion de violences, et à une « stratégie du chaos » du gouvernement, un des représentants des « Gilets Jaunes libres », Benjamin Cauchy, a de son côté appelé au calme et à ne pas aller manifester à Paris, estimant que ce rendez-vous était « un traquenard ».

89 000 membres des forces de l’ordre seraient mobilisés samedi en France, dont 8000 rien qu’à Paris, théâtre de scènes d’émeutes et de guérilla urbaine le 1er décembre.

Tous les musées, les commerces de la célèbre avenue des Champs-Elysées ainsi que les Grands Magasins seront fermés samedi 8 décembre par mesure de sécurité, a annoncé ce jeudi la maire du 8ème arrondissement de Paris Jeanne d’Hauteserre.

« Pour la première fois, tous les lieux accueillant du public seront fermés. J’ai reçu ce matin un mot du théâtre des Champs-Elysées qui me dit qu’il sera fermé. Le petit Palais, le Grand Palais, les musées Cernuschi, Jacquemart-André, tous ces sites garderont portes closes. C’est une première, lors des précédentes journées de manifestation, ils avaient ouvert et fermé en cours de journée », a-t-elle indiqué.

Deux principaux sites parisiens où doivent manifester les « Gilets jaunes » feront l’objet d’une sécurisation maximale. La préfecture de police de Paris a ordonné que toutes les barrières de chantiers actuellement disposées sur une zone de rénovation de la place de la Bastille soient rangées pour ne pas être utilisées par des manifestants pour former des barricades comme ce fût le cas samedi dernier.

Selon plusieurs médias français, une réunion sur les dispositifs de sécurisation de la capitale française a lieu ce jeudi en fin de journée avec les maires d’arrondissements et la préfecture de police.

Alors que l’Elysée a indiqué craindre un mouvement « d’une grande violence », évoquant « un noyau dur de plusieurs milliers de personnes venues pour casser et pour tuer », le Premier ministre français a annoncé ce jeudi au Sénat que « des moyens exceptionnels » seraient mis en place en renfort des 65 000 policiers et gendarmes samedi prochain.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires