Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

- Publicité -

- Publicité -

Tourisme: Les touristes chinois à l’assaut du sud tunisien

3 013

Tozeur – Le jeune Ahmed Ben Salem, se tient à côté de son dromadaire, non loin de la scène de tournage de la fameuse fiction « Star Wars » (Guerre des étoiles, de Georges Lucas), située au cœur du désert dans la province de Tozeur, dans le sud-ouest de la Tunisie, et regarde des touristes étrangers, dont des Chinois venus explorer la magie du Sahara.

« De nombreux touristes chinois viennent ici tous les jours en décembre, certains préfèrent s’asseoir le matin sur les dunes de sable pour voir le lever du soleil dans le désert », a dit Ben Salem, âgé de 19 ans.

« Certains m’ont confié que la scène leur donnait l’impression d’être sur une autre planète », a-t-il déclaré à l’agence chinoise Xinhua.

« C’est un sentiment… étrange, et ne se limite pas aux touristes chinois, mais inclut aussi la majorité des touristes qui choisissent le sud tunisien, en particulier la ville montagneuse de Tamerza où se tournait, il y a 40 ans, le scénario de la fameuse saga de « Star Wars », qui a remporté le plus haut chiffre d’affaires », a poursuivi Ben Salem.

La ville de Tamerza avait abrité, à l’époque, le tournage de certaine scènes du fameux chef-d’oeuvre cinématographique, ainsi que huit autres sites dans le désert tunisien, qui restauraient depuis lors le décor de la ville légendaire connue auprès des fans de cette fiction par le nom de « Mos ESPA ».

Le Sahara tunisien abrite également environ 80% des scènes de la comédie dramatique américano-britannique « Le Patient anglais », qui a remporté une série d’Oscars à l’international.

« Nous accueillons avec chaleur de plus en plus de touristes chinois, ce qui contribuera à dynamiser l’économie locale et à fournir davantage de chances d’emplois pour nous », a affirmé Ben Salem à Xinhua.

Ben Salem pense que l’exploration du désert « ne serait parfaite qu’avec l’exceptionnelle balade en randonnée à dos de chameau qui, autre fois, constituait le principal moyen de transport pour les résidents du Sahara, dont les nomades ».

« Une agréable expérience », a-t-il insisté, « qui offre au voyageur une unique découverte des dunes de sable, des gigantesques plateaux sahariens et des oasis de montagnes.»

La Tunisie est située à l’extrême nord du continent africain, dont l’histoire antique remonte à plus de 3 000 ans. Elle est bordée par le Sahara au sud et par la mer Méditerranée au nord. A l’est, ce pays arabo-islamique est réputée pour ses riches ressources touristiques, notamment le désert du Sahara, ont fait des observateurs locaux.

Les autorités tunisiennes, les acteurs touristiques ainsi que les composantes de la société civile ne cessent depuis plusieurs années à transformer les régions historiques du sud du pays, notamment celles ayant abrité le tournage de ces films célèbres, en sites d’attraction pour les touristes et les adeptes de la découverte d’autres destinations mondiales.

Le tourisme représente à lui seul environ 8% du PIB de la Tunisie et se classe en deuxième position, après l’industrie, au titre de nombre d’emplois générés.

Guide touristique local, Hussein Melki, 27 ans, originaire de la ville de Tamgaza (province de Tozeur), a indiqué à Xinhua que le pic de la saison touristique dans le sud de la Tunisie se concentre en période hivernale, offrant de nombreux paysages contradictoires parfois, notamment le désert, les oasis, les montagnes et une chaînes de vallées.

La Tunisie devient progressivement une destination de plus en plus prisée pour les Chinois, puisqu’environ 22 000 touristes chinois sont venus durant les dix premiers mois de 2018, soit une croissance de 43% par rapport à 2017, selon les derniers statistiques disponibles fournies par le gouvernement tunisien.

Dans la ville de Tamezret, à environ 400 km au sud-est de Tunis, le Belge Patrick Porso gère une maison d’hôtes avec son épouse depuis 2014.

« Les Chinois représentent désormais plus de 40% des touristes étrangers », a-t-il dit à Xinhua. La décision tunisienne d’annuler le visa pour les Chinois a fait du bien en encourageant de nombreux Chinois à se rendre dans la région, a-t-il expliqué.

« Bien que les touristes viennent du monde entier dans le cadre de voyages organisés, les touristes chinois n’ont pas peur de venir visiter et explorer ce pays d’Afrique du Nord par eux-mêmes », a-t-il souligné.

« Nous avons accueilli bon nombre de touristes de partout à travers le monde, mais les touristes chinois ont montré le plus grand intérêt pour la culture locale », a constaté Patrick Porso, ajoutant que les Chinois « se préparaient bien avant de faire leur périple ».

De son côté, le représentant de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) à Beijing, Karim al-Jatlawi, s’attend à ce que le nombre de touristes chinois choisissant la Tunisie comme première destination touristique franchisse la barre de 50 000 personnes à l’horizon 2020. Fin

Source: Agence de presse Xinhua

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More