Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Tunisie: Les deux terroristes tués dans l’opération de Jelma classés « très dangereux »

153

Les deux terroristes abattus ce jeudi dans la localité de Jelma (gouvernorat de Sidi Bouzid) sont les dénommés Ezzeddine Ben Lazhar Ben Sassi Aloui et Ghali Ben Habib Ben Mohamed Esghaïer, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Deux terroristes se sont fait explosés dans la nuit de mercredi à jeudi lors d’une descente sécuritaire au quartier-nord de la ville de Jelma. Armés de ceintures explosives, les deux terroristes les ont activées une fois les forces de l’ordre arrivées, d’après le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaâg.

Classés « très dangereux », ces deux terroristes, originaires de Sidi Bouzid, faisaient l’objet d’un avis de recherche et d’un appel à témoin, rappelle-t-on dans le communiqué. Dissidents de l’organisation « Jond Al-Khilafa », les terroristes en question appartiennent à Katibat Attaouhid wal-Jihad dont la plupart des éléments avaient été neutralisés lors d’une descente opérée le 5 décembre 2018, dans une maison louée dans la localité de Lassouda du gouvernorat de Sidi Bouzid.

L’opération de Lassouda avait permis de découvrir un entrepôt de fabrication d’explosifs. Les éléments neutralisés planifiaient des attentats terroristes spectaculaires et l’attaque de patrouilles sécuritaires et de postes de police, rappelle le même communiqué. Menée sur la base de renseignements obtenus par les autorités sécuritaires, l’opération de Jelma a pris fin, a confié le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaâg.

Evoquant les relations de son pays avec la Syrie, la porte-parole de la présidence tunisienne a confirmé que « les liens diplomatiques entre Tunis et Damas n’ont pas été suspendus (…) la Syrie reste toujours un pays frère d’autant plus que la coopération était toujours existante ».

Depuis juin 2014, la Tunisie avait décidé de reprendre sa représentativité diplomatique en Syrie. Une décision, précise Mme Karrash, « qui n’a pas été mise en oeuvre qu’en septembre 2014 ».

Octobre 2015, a-t-elle fait rappel, « ces liens ont été renforcés par la nomination d’un consul tunisien à Damas avec la qualité d’un conseiller diplomatique ». « Le retour de l’ambassadeur de Tunisie en Syrie reste dépendant de la stabilité en Syrie », a-t-elle conclu : “il est primordial pour la Syrie de maintenir son unité et sa stabilité ».

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More