Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

70 migrants morts noyés, des dizaines disparus en Méditerranée, selon Tunis

893

Sfax — Au moins 70 migrants sont morts noyés, vendredi, après le naufrage de leur bateau au large des côtes tunisiennes, a annoncé l’agence des Nations unies pour la migration. Seize rescapés ont été secourus par des bateaux de pêche, selon l’agence Tunis Afrique Presse.

Les migrants d’origine subsaharienne auraient embarqué depuis la Libye. Le nombre de victimes pourrait être révisé à la hausse, car le repêchage des corps, assuré par la Marine nationale, est toujours en cours. Les corps devaient être transférés, à l’hôpital universitaire Habib Bourguiba, à Sfax.

L’agence de presse Tunis Afrique Presse, a fait état d’au moins 70 morts. Il s’agit de l’un des naufrages les plus meurtriers impliquant des migrants qui tentent de se rendre clandestinement en Europe cette année.

L’Organisation Internationale pour les Migrations des Nations Unies a déclaré que le bateau a chaviré après avoir pris le large depuis les côtes libyennes, où la guerre entre factions rivales s’était emparée de la capitale Tripoli ces cinq dernières semaines. Le bateau a coulé à 40 miles des côtes de Sfax, au sud de la capitale Tunis. Des bateaux de pêche ont participé au sauvetage des survivants.

Le Ministère de la Défense a annoncé que le bateau avait quitté jeudi le port libyen de Zouara dans le but de rejoindre l’Italie. Les unités de la marine n’ont retrouvé que trois corps à ce jour, indique le communiqué. La côte ouest de la Libye est le point de départ principal pour les migrants africains souhaitant rejoindre l’Europe.

Un peu plus tôt vendredi, le porte-parole du HCR, Babar Baloch, a déclaré que les Nations Unies avaient exprimé à plusieurs reprises leurs préoccupations concernant le manque de bateaux pour prendre en charge les migrants et les réfugiés fuyant « la situation catastrophique » en Libye. Il a appelé les gouvernements de la région à intervenir.

Bien que les combats en Libye aient rendu la situation plus difficile pour les passeurs, les responsables de l’aide internationale ont averti que cela pourrait également inciter davantage de Libyens à fuir leur pays. On ne sait pas encore de quels pays sont originaires les migrants impliqués dans cette tragédie.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus