Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

VIDEO: la vie errante de Guy de Maupassant en Tunisie

De la ville sacrée de Kairouan en passant par Sousse et jusqu’aux souks de Tunis la métisse, en Tunisie, de multiples civilisations se sont croisées depuis 3 000 ans. Un brassage qui a façonné la culture du pays. Berbère, arabe, nord-africain. En 1888, Guy de Maupassant découvre cette diversité. L’écrivain sillonne le pays. Un périple qui lui inspirera La Vie errante, un récit de voyage publié en 1890.

Lié à Gustave Flaubert et à Émile Zola, Maupassant a marqué la littérature française par ses six romans, dont Une vie en 1883, Bel-Ami en 1885, Pierre et Jean en 1887-1888, et surtout par ses nouvelles (parfois intitulées contes) comme Boule de suif en 1880, les Contes de la bécasse (1883) ou Le Horla (1887). Ces œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique.

La carrière littéraire de Maupassant se limite à une décennie — de 1880 à 1890 — avant qu’il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure peu avant ses quarante-trois ans. Reconnu de son vivant, il conserve un renom de premier plan, renouvelé encore par les nombreuses adaptations filmées de ses œuvres.

Cet écrivain Normand passionné vivait depuis une période une panne d’inspiration et part en quête d’une nouvelle et inhabituelle « Passion », sa muse et son eau de vie. Il se dirige donc vers un lointain endroit contenant les mêmes éléments naturels qui le font vivre et auxquels il est intimement et héréditairement attaché : l’eau, la mer, les ports, les navires, la lumière.

Maupassant repart en 1887 pour la deuxième fois au Maghreb via Marseille, après un voyage effectué en 1881 sous la conduite de Jules Lemaître, à Alger, à Oran, au sud d’Algérie, à Constantine et en Kabylie. Son deuxième grand voyage commence par Alger en allant à Tunis puis à Kairouan et enfin à Sousse. Son parcours s’arrête à Tunis et son voyage s’achève en 1888.

Guy de Maupassant est mort à 43 ans d’une paralysie générale, liée à une syphilis contractée 16 ans plus tôt. Sa correspondance et plusieurs témoignages permettent de suivre l’évolution de sa maladie qui fut une terrible descente aux enfers.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus