Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Tunisie : coup d’envoi d’une campagne de dépistage du cancer du sein

Tunis, 12 juillet (Xinhua) — Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a donné jeudi le coup d’envoi de la campagne nationale de dépistage précoce du cancer du sein.

La cérémonie a eu lieu au Centre de la médecine scolaire et universitaire de la Manouba (banlieue de Tunis) en présence de Youssef Chahed accompagné de la ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh et du gouverneur de la région.

Durant trois mois, cette campagne ciblera environ 500 000 femmes de différentes régions du pays qui bénéficieront de consultations cliniques dans plus de 3 000 centres répartis sur les 24 provinces du pays, en plus du suivi et de la prise en charge au profit de 2 500 femmes, sur une année.

« Cette maladie touche, annuellement, plus de 3 000 cas recensés (…) la guérison est possible dans 90% des cas, à condition de détecter précocement le cancer », a déclaré le chef du gouvernement devant la presse.

Cette campagne nationale à laquelle adhère le gouvernement « a été décidée suite à l’augmentation annuelle du nombre des personnes atteintes par le cancer (…) le gouvernement a fourni les équipements nécessaires à toutes les régions pour le dépistage précoce de cette maladie en plus des campagnes de sensibilisation destinées aux femmes », a indiqué M. Chahed.

Il a tenu à préciser que « les grands pôles de santé ont été renforcés par le cadre médical adéquat chargé du suivi de la santé des malades ». Il a, dans ce sens, sollicité la société civile pour qu’elle participe à cette campagne en incitant le plus grand nombre des femmes à effectuer le dépistage précoce du cancer du sein.

« Le taux de détection précoce du cancer du sein est très faible en Tunisie (…) cette maladie est classée deuxième maladie mortelle en Tunisie, après les maladies cardio-vasculaires », a fait savoir le directeur général des soins de santé de base au ministère de la Santé, Chokri Hamouda, en marge de l’évènement.

À noter que le coût des soins de cette maladie reste assez élevé en Tunisie, soit 300 000 dinars par malade (environ 92 000 dollars).

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus