Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Offre Promo -

- Publicité -

En quelques phrases: pourquoi je ne voterai pas pour ces deux là ?

Opinion — Marzouki est une composante d’Al Jazeera, la chaîne qui a détruit le « Monde arabe » et qui l’a divisé. Il est où (fut) l’un de ses salariés. Marzouki est un accident de la démocratie. Il méprise les gens, il cultive le régionalisme, il profite de la crédulité de certaine personnes pour se créer un nom et une histoire non conformes à la réalité. Et puis Marzouki, c’est (ce sont) les terroristes au Palais de Carthage, c’est Baghdadi Mahmoudi livré aux gouvernants d’un pays en guerre, c’est le drame syrien, c’est le populisme pur et dur et une la « tachlication » totale du pays…

Et Marzouki est aussi le nazisme à la sauce arabe, le nationalisme bête et méchant et l’incompétence partout. Marzouki c’est la bande « CPRiste » avec comme chef le chamelier Imed Daïmi qui n’est autre qu’une sécrétion infâme et indigeste de la « révolution tunisienne ».

Marzouki doit avoir un billet aller et sans retour aux oubliettes et personne ne doit lui donner une chance aussi petite qu’elle soit de le revoir à Carthage. Marzouki, t’est fini, repose toi et repose nous de votre regard méprisant et de vos théorie à la noix…

Enfin Hamadi Jbèli est candidat à la présidence de la République… Il ne manquait que lui !

Sur la liste des candidats, il fallait un nul, un islamiste confirmé, un chef de gouvernement raté, un terroriste aspirant « Calife » et un polyglotte qui confond « sahha et seddaf! » C’est donc le plus naturellement du monde que Hamadi Jbéli s’est coltiné cette tâche avec fierté et courage ! Jbèli n’est pas un simple candidat, c’est le candidat de l’échec, de la confusion, de la ghoura, de l’ignorance et de l’arrièrisme confirmé !

L’ingénieur en électricité qui confond interrupteurs et prises, Ampères et Voltages, Ohms et Homme, grimaces et sourires, a décidé enfin de faire don de son corps, « ma fih mè yetmechmech », de son cœur, noir sans désir et de son âme, création du diable, à la Tunisie qu’il avait tentée de faire exploser avec sa troupe de malfaiteurs.

Désolé, Hamma ! Un nul est déjà un fardeau pour la société, Que dire d’un nul croisé à un terroriste ! Je suis sûr que si tu te regardes dans une glace, tu refuseras de voter pour toi même si tu te couvres de ta plus belle grimace d’hypocrite, de stupide et de bête à la fois !

Par Ali GANNOUN, Universitaire

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus