Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Opinion: à propos de l’arrestation de Nabil Karoui !

Si on ne fait aucun calcul politique et si on ne regarde que l’application de la loi et le respect de la justice, on ne doit absolument pas crier au scandale quant à l’arrestation de Nabil Karoui. Il est un peu hors la loi, un peu Robin des Bois, un peu tricheur, un peu hâbleur, un peu truand. Il a des millions de Dinars d’impayés au fisc et en plus il narguait la justice à chaque bout de chemin. Ce qui devrait arriver arriva donc.

Dans un pays démocratique où la justice est VRAIMENT indépendante, tout le monde aurait trouvé normale cette arrestation. Il se trouve que nous avons une justice à mille vitesses et à géométrie variable et que Nabil Karoui est candidat populiste aux présidentielles et roi des sondages, ce qui change tout!

Le package Nabil Karoui est explosif et son traitement demande beaucoup de délicatesse : Il faut que la justice passe indépendamment de son statut.

Oui mais le citoyen lambda et à travers toute la Tunisie est victime de vol et harcèlement (diverses) sans jamais trouver résolution de ses problèmes chez la police ou dans les tribunaux ! Il a aussi droit au respect de sa vie et à la protection de ses biens et des siens !

Devant tant de mépris et face aux différentes injustices dont il est victime, il ne peut que qualifier l’opération Nabil Karoui d’un règlement de compte entre concurrents, ennemis et adversaires assoiffés de pouvoir.

La candidature de Nabil Karoui aurait dû être invalidée comme celle de Slim Riahi et d’autres « Charlots ». On a laissé faire pour respecter une constitution bâtarde et une législation boiteuse. Et aujourd’hui, nous somme en train de récolter les conséquences de ces décisions hasardeuses.

Nabil Karoui n’a rien d’un saint et il est justiciable comme le monde. Il ne doit bénéficier d’aucun traitement de faveur. La justice doit fonctionner 24 heures sur 24 et 12 mois sur 12. Et la justice qui a arrêté Nabil Karoui doit aussi s’occuper de tous les pauvres bougres que nous sommes même si nous n’avons aucune télévision pour pleurer sur notre sort.

Je suis pour une République protectrice et impartiale qui traite de la même manière les grands comme les petits, les riches comme les sans dents. Dans cette république, l’arrestation d’un Nabil Karoui serait un non événement.

Par Ali Gannoun, universitaire

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus