Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Publicité -

Affaire Nabil Karoui : précisions de la Cour de cassation

Tunis — L’avocat Ridha Belhaj, membre du collectif de défense de Nabil Karoui, candidat à la présidentielle, a indiqué que son client a entamé, jeudi, une grève de la faim. « Il réclame d’exercer son droit de vote », a-t-il déclaré. Mercredi, le collectif de défense a indiqué qu’il présentera une demande de libération de son client après le scrutin présidentiel.

La Cour de cassation avait fixé une audience pour le vendredi 13 septembre afin d’examiner la demande de libération de Nabil Karoui.

Généralement, la Cour de cassation fixe la date des audiences, abstraction faite de la qualité du prévenu, surtout lorsque le dossier de l’affaire est transféré par les chambres d’accusation. La Cour de cassation tient toutefois compte des délais légaux de la garde à vue.

Dans une précision publiée, jeudi, la même source rappelle que le collectif de défense de Nabil Karoui a présenté, lundi dernier, des documents relatifs à la procédure de recours devant la Cour de cassation pour accélérer l’examen du dossier.

La Cour explique dans ce sens que le collectif de défense peut, s’il le souhaite, se présenter le jour de l’audience et demander le report de l’examen de l’affaire. La Cour de cassation demande à la tenir à l’écart des tiraillements, soulignant que sa mission première est de veiller à l’application de la loi en toute neutralité et sans distinction aucune.

Le 5 septembre, la chambre d’accusation près la Cour d’appel de Tunis a rejeté la demande de libération de Nabil Karoui, placé en détention depuis le 23 août dernier.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus