Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Offre Promo -

- Publicité -

Vidéo. L’anecdote savoureuse sur la bière, Celtia de Debré sur Jacques Chirac

Jacques Chirac, qui présida la France de 1995 à 2007, est décédé jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille. « Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin paisiblement parmi les siens », a dit à Reuters Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac, la fille de l’ancien président. Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, Jacques Chirac était très affaibli depuis ces dernières années.

LCP rediffuse d’ailleurs ce soir ce documentaire plein d’empathie, où Jean-Louis Debré dresse le portrait d’un homme qui a toujours gardé sa part de mystère. Fidèle d’entre les fidèles de Jacques Chirac, Jean-Louis Debré s’est livré, en 52 minutes, à une amicale hagiographie de l’ancien président de la République. Diffusé sur LCP, « Mon Chirac » nous entraîne donc dans la proximité d’un conquérant mais certainement pas dans son intimité.

« Je ne sais pas qui est Chirac », confie d’emblée un Jean-Louis Debré omniprésent. Mais en 52 ans de compagnonnage, l’ex-président du Conseil Constitutionnel a tout connu du mythe Chirac, ce personnage que le grand Jacques, « un homme secret qui a toujours gardé sa part de mystère » – a façonné pour se protéger. Dynamisme, ambition, appétit d’ogre et plaisanteries de corps-de-garde… On comprend vite que ce Chirac rabelaisien et séducteur a été un père de substitution pour le cadet des Debré. « Chirac aurait pu être votre père », avance Claude Chirac, la fille de l’ex-président elle-même.

L’anecdote et la bière tunisienne, Celtia!

En 1995, Jacques Chirac, Président de la République française était en voyage officiel en Tunisie, à l’invitation de l’ex-président Ben Ali, décédé le 19 septembre dernier à Djeddah en Arabie saoudite.

Lors du déjeuner officiel, le chef de l’État français, avait devant lui un « verre avec du liquide blanc », prend le menu et écrit à son ministre de l’Intérieur et fidèle ami : « Ne bois pas ça, ça fout mal au ventre ! » Et il lui demande aussitôt de lui trouver une bière.

« A la table du Président de la République tunisienne, on ne boit pas de bière, raconte Jean-Louis Debré. Je me penche vers mon homologue tunisien, Mohamed Jegham et je lui dis : « j’ai un président, s’il n’a pas sa bière, demain je ne suis plus ministre ».

Mohamed Jegham appelle aussitôt le maître d’hôtel qui arrive au bout de quelques minutes avec un verre entouré d’un linge blanc. Je griffonne sur un papier à Chirac : « Ne dites rien ». C’était sans compter sur Jacques Chirac qui prend le verre, le finit et dit tout haut : « Elle est excellente cette bière! » Ben Ali et ses ministres « tirent une gueule », se souvient Debré, « moi ça me fait marrer ».

Belle trajectoire politique que celle de Jean-Louis Debré. Il s’est démarqué avec l’image d’un homme simple et avenant, se mettant à la portée des citoyens qu’il a représentés et au nom desquels il a statué et plaidé. Mais il s’inscrit avant tout dans l’histoire politique et personnelle de sa filiation à une véritable « dynastie républicaine ».

Nommé par Jacques Chirac, Jean-Louis Debré est l’actuel président du Conseil constitutionnel. Cinquante ans auparavant, l’histoire avait fait de son père, Michel Debré, le chef d’orchestre de la rédaction de la Constitution de la Ve République et, aujourd’hui, le fils en est devenu le garant. Peut-on recevoir la république en héritage ? Cette question centrale nous ramène au rapport que Jean-Louis Debré a entretenu avec le pouvoir au cours de son ascension et de son implication dans l’exercice de celui-ci.

Jean-Louis Debré est un homme politique à l’image joviale qui s’affirme dans un rôle de serviteur déterminé de l’État, dans le même temps qu’il est lié par une indéfectible fidélité à Jacques Chirac.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus