Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Offre Promo -

- Publicité -

Les corps de 13 femmes retrouvés après un naufrage en mer, la « pire » tragédie de l’année

Lampedusa, Italie, (avec agences) – Les garde-côtes italiens ont retrouvé les corps de 13 femmes décédées après le chavirement d’un bateau. « La mer était difficile pour un petit bateau et les vagues étaient de « 1m à 1m50 » au moment du drame alors que des embarcations de secours s’approchaient au large des côtes de Lampedusa », ont annoncé lundi les autorités locales.

Les garde-côtes ont déclaré que 13 hommes et neuf femmes avaient survécu au naufrage du bateau, qui transportait plus de 50 personnes lorsque la catastrophe s’est produite. Beaucoup de migrants ne sont toujours pas pris en compte, y compris un certain nombre d’enfants.

Vingt-deux personnes ont été sauvées (13 hommes et 9 femmes), 13 corps retrouvés, toutes des femmes, dont certaines enceintes, au moins 15 personnes portées disparues, dont 8 enfants selon certaines survivantes. La mer très agitée, la pluie et le mistral entravent les activités des garde-côtes et de la Garde Financière (Douane). Le bureau du procureur a ouvert une enquête.

La recherche des disparus après le naufrage: il y aurait huit enfants. Une enquête a été ouverte

« Le bateau n’était pas en état de faire une telle traversée », a déclaré le magistrat italien Salvatore Vella, qui enquête sur la catastrophe. « Il est étrange qu’ils prennent la mer par mauvais temps. » Vella a indiqué que la plupart des passagers venaient de Tunisie ou d’Afrique subsaharienne. Aucun d’entre eux n’avait de gilet de sauvetage.

Le bateau semble avoir commencé son voyage en Libye et s’être arrêté en Tunisie, a-t-il ajouté, avant de se diriger vers le nord, en direction de Lampedusa, une île italienne située au-dessous de la Sicile et qui attire les migrants en quête d’une nouvelle vie en Europe.

Le procureur, Salvatore Vella, à Lampedusa après avoir entendu des survivants
Le procureur, Salvatore Vella, à Lampedusa après avoir entendu des survivants

« La plupart des survivants … ne sont en vie que grâce au courage des gardes-côtes et de la police », a-t-il déclaré. Un garde-côte et un bateau de la police ont repéré le bateau migrant juste après minuit à environ 6 milles marins de la côte de Lampedusa, après avoir reçu un appel à l’aide tard dimanche.

« Afin de procéder à l’opération de transfert, les unités navales se sont approchées du petit bateau, mais les mauvaises conditions météorologiques et le mouvement soudain des migrants ont provoqué le renversement du navire », a déclaré le garde-côte dans un communiqué.

Des cercueils ont été alignés sur le quai du petit port de Lampedusa lorsqu’un navire des garde-côtes est entré dans le port lundi, amenant les corps à terre.

ENFANT NOUVEAU-NÉ SAUVÉ

Charlie Yaxley, un porte-parole de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, l’UNHCR, a déclaré que plus de 1 000 personnes étaient mortes en Méditerranée cette année, la plupart essayant de passer de la Libye vers l’Europe. « Cela montre une fois de plus qu’une action urgente est nécessaire pour remédier à la situation en Méditerranée », a-t-il déclaré.

Dans le cadre d’une opération de sauvetage séparée, le navire de bienfaisance espagnol Open Arms a sauvé 44 personnes d’un autre bateau, dont un nouveau-né, dans les mers du nord de la Libye. Malte a annoncé qu’elle laisserait ce groupe débarquer mardi. Selon le ministère italien de l’Intérieur, 7 939 migrants ont atteint l’Italie par bateau depuis le début de l’année, soit une baisse de 63% par rapport à la même période en 2018 et de 93% par rapport à 2017.

L’Italie a adopté des lois sévères au cours de l’année écoulée pour dissuader les navires de sauvetage caritatifs d’opérer en Méditerranée, dans le but de réduire le nombre de demandeurs d’asile susceptibles d’atteindre le pays. Le gouvernement a également exhorté la Tunisie et la Libye à faire davantage pour empêcher les bateaux de migrants de prendre la mer.

Au cours des 18 derniers mois, le plus grand nombre de migrants entrant en Italie est venu de Tunisie, un changement par rapport aux années précédentes lorsque les nouveaux arrivants provenaient principalement d’Afrique subsaharienne.

Entre le 1er janvier et le 7 octobre, le ministère de l’Intérieur a déclaré que 2 232 Tunisiens avaient atteint l’Italie par bateau. Le groupe suivant, par nationalité, était constitué de Pakistanais avec 997 personnes franchissant la frontière, suivis par les migrants ivoiriens, qui totalisaient 867 personnes.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus