Tunis Tribune
I’m a gamer, always have been.

- Offre Promo -

- Publicité -

Tunisie : Qui est Nabil Karoui, candidat du second tour ?

Nabil Karoui, candidat à l’élection présidentielle qualifié au second tour du scrutin du 13 octobre prochain, est né le 1er août 1963 à Bizerte. Candidat du parti « Cœur de Tunisie », Nabil Karoui, est arrivé 2e au premier tour de la présidentielle avec 15.6% des suffrages. Kaïs Saïed est arrivé en tête du scrutin avec 18,4%. Les deux candidats s’opposeront au second tour dimanche prochain.

Nabil Karoui a intégré l’Ecole de Commerce à Marseille et s’est spécialisé en marketing. Il est le co-fondateur du groupe Karoui & Karoui et fondateur de la chaîne Nessma. Le groupe qu’il dirige (médias et publicité) a ouvert son premier bureau au Maroc puis en Algerie, Ryadh, Khartoum, Nouakchott et Tripoli.

Le lancement de Nessma a eu lieu le 16 mars 2007 via satellite. En 2009, Nabil Karoui a pris la direction de la succursale de télévision du groupe, Nessma TV.

En 2013, il crée l’association « Ness El Khir » rebaptisée, en 2016, « Khalil Tounes » au nom de son fils décédé. Les activités de l’association qui a pour vocation, selon son fondateur, de venir en aide aux « personnes les plus démunis » sont diffusées par Nessma TV en prime-time.

Plusieurs avertissements ont été adressés par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) à Nessma au sujet « des dépassements » commis par Nabil Karoui sur sa chaîne. La HAICA considère que « le cahier des charges régissant les chaînes de télévision privées interdit toute chaîne de faire de la publicité à son propriétaire ». Le conseil de la HAICA avait décidé, en avril 2019, la saisie du matériel de transmission de Nessma TV pour la « diffusion de ses émissions hors du cadre légal ».

Membre fondateur du mouvement Nidaa Tounes en 2012, Nabil Karoui quitte le parti en 2017. Il crée son propre parti Qalb Tounes (Au cœur de la Tunisie), dont l’annonce est parue au JORT le 21 juin 2019.

En détention depuis le 23 août dernier pour soupçon de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale, le candidat Nabil Karoui a été libéré mercredi soir. Son incarcération a suscité une polémique sur l’application du principe de l’égalité des chances entre les candidats.

La Cour de cassation a ordonné hier la libération immédiate de Nabil Karoui ainsi que l’annulation de la décision de la chambre d’accusation près la Cour d’appel laquelle avait, le 2 octobre, refusé sa remise en liberté et considéré « la procédure nulle et non avenue ». La demande de libération de Nabil Karoui, présentée par ses avocats, a été rejetée à trois reprises. Nabil Karoui est marié et père de trois enfants.

S'inscrire à la newsletter
Chaque semaine recevez l'essentiel de l'actualité
Garantie pas de spams
Commentaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. Accepter En Savoir Plus